Remède contre la constipation

Que faire contre la constipation et que manger en cas de constipation ?

On considère qu’une personne sur 5 en France est constipée, encore plus lorsque l’on s’attarde sur les femmes en particulier.

On dit d’une personne qu’elle est constipée à partir du moment où elle va à la selle au maximum 3 fois par semaine. Cela peut engendrer des ballonnements, des inconforts mais aussi des douleurs d’estomac.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur la constipation, comment l’éviter mais aussi comment la soigner efficacement.  

Quels sont les symptômes de la constipation ?

Il existe plusieurs types de constipation :

  • La constipation aigüe : le transit intestinal diminue, ce qui réduit par-là même la fréquence des selles. Le patient éprouve plus de difficultés à déféquer et peut finir par ne plus du tout aller à la selle.
  • La constipation passagère ou occasionnelle : lorsque le patient ne va plus que 3 fois au maximum à la selle par semaine, et ce pendant plusieurs semaines.
  • La constipation sévère, qui peut durer plusieurs jours. Elle est aussi résistante aux traitements et le patient ne va plus qu’une fois à la selle par semaine.
  • La constipation chronique : constipation sévère qui intervient brusquement pour un laps de temps plus court, donc aiguë ; ou sur plusieurs semaines ou mois, soit chronique.
constipation que faire pour aller au toilette

Par ailleurs, s’il est communément admis que l’on est constipé lorsque l’on va à la selle moins de 3 fois par semaine, il est aussi possible d’être constipé avec une fréquence plus importante.

Voici quelques-uns des symptômes :

  • Obligation de pousser, d’attendre et de s’y reprendre à plusieurs fois pour déféquer,
  • Impression qu’il reste des selles à l’intérieur même après avoir fait caca,
  • Obligation de parfois devoir presser ou s’aider des doigts pour terminer d’évacuer les selles,
  • Selles dures, sèches et peu nombreuses,

Les 7 symptômes suivants doivent vous mener à consulter rapidement un médecin si vous les présentez :

  • Sang dans les selles,
  • Grande fatigue,
  • Anémie,
  • Douleurs abdominales,
  • Perte de poids,
  • Antécédents de cancer digestif, urinaire ou gynécologique,
  • Aggravation de la constipation.

Quels sont les causes de la constipation ?

Les causes de la constipation peuvent être diverses, elles peuvent résulter :

  • D’une mauvaise alimentation, pauvre en fibre et en eau notamment,
  • D’intestins au fonctionnement trop lent ou défectueux,
  • De médicaments provoquant la constipation comme les diurétiques, les antidépresseurs ou encore les laxatifs utilisés en excès, pour ne citer qu’eux.

On distingue deux types de constipation :

  • Liée à la progression des selles dans le tube digestif. Celle-ci est très lente, ce qui implique que les patients font des selles dures, sèches et peu fréquentes,
  • Difficulté d’évacuation des selles, aussi appelée dyschésie ou constipation terminale.

Grossesse et après accouchement

Les femmes enceintes sont plus enclines à être constipées à cause du poids et de la pression du fœtus sur l’intestin. De même, les changements hormonaux peuvent aussi influer sur le transit ainsi que sur sa fréquence.

Enfin, après l’accouchement, ou même pendant la grossesse, il n’est pas rare que les femmes présentent des hémorroïdes, résultant directement de la constipation. Cependant, plus on a des hémorroïdes, moins on ose aller à la selle car cela peut être douloureux, ce qui renforce donc la constipation.

Personnes âgées

Les personnes âgées sont également plus sujettes que les autres à la constipation. En effet, le manque d’activité physique est l’une des explications de ce phénomène. Il est important de toujours être en mouvement afin que les intestins ne deviennent pas paresseux.

Que faire contre la constipation ?

Il y a plusieurs solutions pour venir à bout de la constipation. La première est la plus logique et naturelle : adapter son alimentation en intégrant plus de fruits, de légumes, de fibres et d’eau.

Cependant, de telles dispositions anti constipation ne sont pas toujours efficaces et il est parfois nécessaire de se faire aider.

Médicament contre la constipation

Si la constipation est forte et qu’elle n’a pas pu être endiguée par l’intégration de fibres dans l’alimentation, il est alors recommandé de consulter un médecin afin de se faire prescrire un traitement adapté.

Parmi les plus recommandés on trouve :

  • Movicol sachet, qui fonctionne très bien sur les constipations, même fortes, ainsi que les impactions fécales. Son agent actif permet d’hydrater les selles sans être digéré par l’intestin, ce qui le rend très efficace. En 24h il est possible de constater que le patient se rend plus souvent aux toilettes et que les selles ne sont plus dures ni sèches.
  • Fybogel Mebeverine sachets, particulièrement recommandé aux personnes souffrant de la constipation mais également de maux d’estomac ou bien du syndrome du côlon irritable. Il contient deux agents actifs qui permettent de mettre en route les muscles du ventre pour évacuer les selles plus rapidement, mais aussi de calmer les douleurs et les crispations.

Ces médicaments ne sont pas des pansements intestinaux comme Meteospasmyl, ni des traitements destinés à soigner les maux liés à l’anxiété comme Xanax. Ils sont exclusivement destinés à soigner les constipations et ne doivent pas être utilisés pour maigrir.

Traitement naturel contre la constipation

Les probiotiques sont des micro-organismes et des bactéries qui sont bons pour la santé. Ils peuvent être utilisés pour lutter contre la constipation. Ces micro éléments « vivants » permettent notamment de rééquilibrer la flore intestinale pour ainsi aider à la digestion.

L’homéopathie est aussi un traitement naturel à base de plantes qui peut être envisagé pour lutter contre la constipation. Les remèdes conseillés sont les suivants :

  • Opium : pour les petites selles foncées et dures,
  • Plumbum metallicum : pour les constipations accompagnées de ballonnements,
  • Alumina : pour les expulsions difficiles et douloureuses avec de grosses selles, qu’elles soient dures ou molles.
  • Causticum : Utile lorsque les selles sont peu épaisses et qu’elles s’évacuent plus facilement lorsque l’on est debout. Causticum peut aussi être utilisé lorsque le patient perd ses sensations rectales ou bien lorsqu’il a des fuites anales.
  • Bryonia : Traitement efficace contre les constipations sévères avec de grosses selles dures.
  • Nux vomica : Pour les constipations occasionnelles provoquées par de lourds repas après lesquels on n’arrive pas à évacuer les selles.
  • Magnesia muriatica : Pour les expulsions longues et douloureuses de selles déshydratées qui s’émiettent.
  • Platina : Constipation causée par un déplacement.
  • Collinsonnia canadensis : Pour les femmes enceintes constipées.

Remède de grand-mère contre la constipation

Pour aider à la dé-constipation, il est recommandé de procéder à des massages du ventre, surtout pour les enfants et les nourrissons. Pour cela, il est possible d’utiliser des huiles de massage et il est important de toujours procéder en douceur.

Faire allonger le patient souffrant de constipation sur le dos. Masser du bout des doigts le ventre en exerçant une légère pression, sans que cela ne soit désagréable. Tourner dans le sens des aiguilles d’une montre.

Ce remède de grand-mère anti constipation est efficace car il permet de reproduire les mouvements des intestins lors de la digestion. Par là-même, cela permet de faire progresser les selles dans le tube digestif afin de faciliter leur évacuation.

Si vous ne possédez pas d’huile de massage, il est tout à fait possible d’utiliser de l’huile végétale mélangée avec quelques gouttes d’huiles essentielles aidant à la dé-constipation. Versez 2 gouttes d’huile essentielle de gingembre dans quelques millilitres d’huile végétale et massez le ventre.

Il est aussi possible d’ingérer une goutte d’huile essentielle de gingembre mélangée dans une cuillère à soupe d’huile végétale (olive, sésame, coco etc.) après les repas. En effet, c’est un très bon remède contre les problèmes et maux gastriques en général.

Que manger en cas de constipation ?

De nombreux éléments sont disponibles dans la nature pour aider à traiter la constipation. Généralement, ils sont utilisés en cas de constipation bénigne. Si vous souffrez d’une constipation sévère ou bien d’une impaction fécale, consultez votre médecin.

Les pruneaux

Que ce soit en jus de pruneaux, en compote ou au naturel, le pruneau est très efficace pour se débarrasser de la constipation. Il agit comme un laxatif et peut permettre d’aller à la selle seulement quelques heures après l’avoir ingéré.

C’est un aliment naturel qui ne pourra faire que du bien à votre système digestif, tout comme le coing ou les figues.

pruneaux constipation

Les pommes

Pour être certain d’aller à la selle, mangez dès le matin une pomme verte en accompagnant le tout d’eau. En quelques minutes, il est possible que cette combinaison vous permette d’aller à la selle et de vous libérer rapidement.

Le jus de carotte

C’est un laxatif doux et naturel qui humidifie les intestins afin de les aider à mieux évacuer les selles. Il suffit d’en boire tous les jours 250ml jusqu’à disparition des symptômes.

Par ailleurs, le jus de raisin possède les mêmes vertus.

Le magnésium

Le magnésium est connu pour aider à retrouver un transit intestinal normal. Aussi, vous pouvez choisir de faire des cures de magnésium en demandant à votre médecin de vous prescrire des compléments alimentaires, ou bien en consommant une eau riche.

L’eau d’hépar est l’une des plus concentrées en magnésium et elle permet d’aller à la selle beaucoup plus facilement si on est constipé.

Enfin, la banane ou encore le chocolat contiennent également du magnésium. Il est recommandé, pour le chocolat, de manger un carreau par jour. Augmentez un peu les doses – sans en abuser s’il est sucré car c’est en fait le cacao qui est riche en magnésium – afin de faire le plein et d’accélérer votre transit.

Les graines de lin ou de chia

Ces graines sont très bonnes pour le transit intestinal et permettent de faciliter la selle. Il suffit d’acheter ces graines en magasin bio par exemple et de les saupoudrer sur les salades ou de les inclure dans ses smoothies pour faire le plein de fibres.

Les tisanes

Les tisanes sont aussi efficaces contre la constipation. Premièrement, elles se composent en majorité d’eau chaude qui détend les intestins, et il est très important de boire beaucoup lorsqu’on est constipé. Cependant, les plantes qu’elles contiennent peuvent également aider à soigner la constipation.

Les plus efficaces sont le séné, la mauve frisée (Malva), le pissenlit, l’artichaut ou encore le boldo.

Que faire en cas de constipation sévère ?

Si la constipation peut être bénigne, surtout dans les premiers jours, elle peut aussi tourner au cauchemar si l’on ne fait rien pour la soigner.

Si vous avez trop tardé avant de consulter un médecin, ou bien avant de prendre votre traitement, et que vous souffrez à présent d’horribles douleurs, il est urgent de consulter un docteur. S’il le faut, rendez-vous aux urgences de l’hôpital le plus proche afin d’éviter toute occlusion intestinale.

De même, si malgré un traitement contre la constipation que vous prenez sérieusement vous souffrez toujours et ne parvenez pas du tout à déféquer alors il faudra impérativement consulter un médecin au plus vite afin qu’il réadapte les médicaments et les conseils qu’il vous a prescrits.

Il est très important de prendre les problèmes de constipation au sérieux car ils peuvent dégénérer. Il est évidemment que pour une première fois, et en cas de constipation légère pouvant être réglée par une adaptation de l’alimentation, il n’est pas nécessaire de consulter un professionnel de santé.

En revanche, si vous êtes sujet aux constipations, qu’elles se produisent de plus en plus fréquemment, qu’elles sont douloureuses et que vous ne parvenez pas à les faire passer en adaptant votre régime alimentaire, ni en utilisant des remèdes naturels, consultez un médecin rapidement.

Où acheter en ligne ?

Pin It on Pinterest

Share This
8639d9883da7784c1f3f3a56e6585f61000000000000000