Remède pour la diarrhée

Que faire contre la diarrhée et que manger en cas de diarrhée ?
Voir tous les médicaments contre la diarrhée

Avoir la diarrhée et toujours extrêmement inconfortable. En plus de provoquer des douleurs, c’est un phénomène qui est assez imprévisible et dont les épisodes ne préviennent pas de leur venue.

Aussi, il est important de traiter ce symptôme provoquant des selles molles et liquides très rapidement. Voici comment soigner une diarrhée et les bons gestes à adopter pour éviter que cela ne se reproduise.

Qu’est-ce que la diarrhée ?

La diarrhée aigüe est la survenue brutale d’au moins trois fois par jour de matière fécale liquide ou molle. Elle peut entrainer des nausées ou même des douleurs d’estomac et des flatulences.

Dans certains cas, la diarrhée aigüe peut également être chronique, c’est à dire qu’elle revient de manière fréquente. C’est par exemple le cas pour les diarrhées provoquées par des maladies de l’intestin, la maladie cœliaque ou le syndrome du côlon irritable par exemple.

Il existe plusieurs formes de diarrhée :

  • Diarrhée aqueuse : les selles sont extrêmement molles voire liquides ;
  • Diarrhée glaireuse : du mucus est mêlé aux selles ;
  • Diarrhée dysentrique : provoquée par une bactérie dans l’estomac. Peut s’accompagner de fortes douleurs et crampes, mais également de fièvre et de sang dans les selles ;
  • Diarrhée hémorragique : du sang est mêlé aux selles ;
  • Diarrhée apyrétique : Diarrhée non accompagnée de fièvre ;
  • Diarrhée brutale et abondante : le patient se vide de beaucoup de matière fécale liquide en très peu de temps, en « coup de fusil ».

De même, la couleur des selles peut varier, ce qui a toujours une signification sur l’état de santé du patient :

  • Diarrhée jaune : Peu commun, peut être lié à un problème de foie, de vésicule ou encore du petit intestin.
  • Diarrhée verte : signe d’une intoxication alimentaire ou bien d’intolérance à un médicament.
  • Diarrhée blanche : Les selles sont bien plus claires qu’à l’accoutumée ce qui peut expliquer la présence d’une maladie grave du foie.
  • Diarrhée noire : Peut signifier la présence de sang dans les selles.

Dans tous les cas, si vous remarquez que vos selles ont une couleur étrange, il est important d’en informer votre médecin.

Quels sont les causes de la diarrhée ?

Les causes de la diarrhée peuvent être nombreuses et elles ne sont pas toutes soignées de la même manière. En effet, pour choisir le traitement le plus efficace, il faut d’abord déterminer l’élément qui a provoqué ce désordre intestinal très inconfortable.

j'ai la diarrhée que faire

Grossesse et diarrhée

La diarrhée peut faire partie des symptômes de la grossesse, au même titre que les nausées ou les vomissements. En effet, cela peut être dû à plusieurs facteurs en début de grossesse :

  • La nourriture n’arrive pas correctement dans l’estomac, ce qui provoque les nausées, vomissements et diarrhées,
  • Une bactérie se loge dans l’estomac ce qui peut également provoquer les diarrhées de début de grossesse.

Cependant, il peut aussi arriver que plus la grossesse approche du terme, plus les diarrhées soient fréquentes alors qu’elles s’étaient arrêtées au deuxième semestre. Lorsque le bébé devient très gros, autour de la 38ème semaine par exemple, il engendre des pressions, sur l’estomac par exemple.

Celui-ci ne peut donc plus digérer correctement, ce qui entraine des diarrhées, de plus en plus fréquentes à mesure que le bébé grossit.

Néanmoins, il est possible de traiter ce symptôme de la grossesse avec des solutions adaptées aux femmes enceintes. Consultez votre médecin car les anti-diarrhéiques sont généralement interdits pour les femmes enceintes, il peut donc être bon de se tourner vers des méthodes naturelles.

Dans tous les cas, ne cessez pas de boire de l’eau afin d’éviter tout déshydratation.

Règles et diarrhée 

Pour certaines femmes aux règles très douloureuses, la diarrhée aiguë accompagne les nausées, les crampes d’estomac et les vomissements.

On ne sait pas encore précisément à quoi est due la diarrhée lors des règles d’une femme mais il est possible que l’augmentation de la progestérone dans le sang désynchronise le rythme de contraction des muscles de l’estomac qui permettent de digérer correctement les aliments.

Ces symptômes peuvent être soignés grâce à des médicaments adaptés tels que Imodium lingual par exemple.

Stress et diarrhée

Parfois, il arrive qu’un gros stress ou bien une grosse angoisse joue directement sur le système digestif. Si un stress peut mener la personne à être constipée, il peut tout aussi bien accélérer son rythme de digestion et entrainer des selles molles et liquides.

Si rien n’est fait, la situation peut durer plusieurs jours, jusqu’à ce que les angoisses disparaissent. Cependant, se trouver dans un tel état diarrhéique, avec des douleurs abdominales en sus ne permettra pas vraiment au patient stressé de se détendre. Il est donc important de traiter ce symptôme au plus vite.

Alcool et diarrhée

L’excès d’alcool n’est vraiment pas bon pour la santé. En plus de faire perdre le contrôle de soi, il influe aussi directement sur le corps et les organes, comme le foie par exemple.

De même, un excès d’alcool dans le sang modifie les capacités d’absorption des nutriments, des vitamines, des minéraux et des liquides de l’estomac. Aussi, les selles sont plus molles voire liquides après avoir ingéré beaucoup de bière ou d’alcool en général.

Par ailleurs, 10 à 50 % des alcooliques souffrent régulièrement de diarrhées, si ce n’est en continue.

Mauvais régime alimentaire

De mauvaises habitudes alimentaires ou même l’ingestion d’un aliment dépassé peuvent mener le corps à accélérer la digestion et donc à faire de la diarrhée.

Les aliments très épicés ou très gras sont parfois mal digérés. L’estomac veut donc s’en libérer au plus vite car ils sont quasiment considérés comme des menaces. Ces aliments sont donc éjectés rapidement et les intestins n’ont pas eu le temps d’absorber l’eau qu’ils contenaient.

Résultat, les selles sont souvent molles, liquides et diarrhéiques. Cela reste souvent passager, le temps d’expulser l’intoxication alimentaire ou le surplus de gras qui corrompt la bonne digestion.

intoxication alimentaire diarrhée

Maladie : gastro / grippe intestinale

Lorsqu’un virus ou une bactérie se loge dans l’estomac ou les intestins, cela se traduit souvent par des diarrhées et des vomissements. Le rythme de digestion n’est plus normal, les intestins fonctionnent trop vite et les muscles du ventre tendant à se contracter ce qui peut provoquer d’intenses douleurs.

Le corps fait tout ce qu’il peut pour se débarrasser de cette menace, ce qui se traduit souvent par de fortes diarrhées rapprochées ainsi que des nausées et des vomissements.

Comment arrêter la diarrhée ?

Avoir la diarrhée est particulièrement inconfortable. Dans ces moments-là, il n’y a que chez soi que la situation est supportable car on peut se rendre aux toilettes facilement et rapidement, sans avoir honte de ce qu’il nous arrive.

Cependant, la diarrhée doit tout de même être traitée car elle épuise le corps. Celui-ci n’absorbe plus correctement l’eau et il peut se déshydrater. D’ailleurs, lors des épisodes diarrhéiques, il est indispensable que le malade boive beaucoup d’eau afin de ne pas dessécher son corps.

En outre, il devra suivre un traitement contre la diarrhée afin de la stopper rapidement et heureusement plusieurs anti-diarrhéiques très efficaces existent.

Médicament contre la diarrhée

Les meilleurs médicaments pour stopper la diarrhée sont sans conteste Imodium, sous quelque forme qu’il soit, et son générique Lopéramide.

Ces anti-diarrhéiques partagent les mêmes ingrédients et la même formule :

  • Imodium lingual et Lopéramide 2mg en capsules contiennent tous deux 2 mg de chlorhydrate de lopéramide par dose, l’agent actif qui permet de calmer les intestins et de laisser la possibilité à l’estomac d’absorber plus de liquides.
  • Imodium Sirop contient lui 5 ml de chlorhydrate de lopéramide par dose ce qui le rend très efficace pour soigner les diarrhées aiguës et chroniques.
  • Sans oublier le cas particulier du médicament tourista Rifaximine à toujours posséder sur soi lors d’un voyage pour être serein car il est impossible d’éliminer complètement le risque de ce type de symptôme intestinal bien que des mesures préventives existent comme le fait d’éviter la consommation d’aliments ou d’eau contaminés.

Ces traitements sont particulièrement efficaces. Aussi, Imodium lingual et son générique Lopéramide ne peuvent être suivis que pendant 24 heures au maximum, 5 jours tout au plus pour le traitement de la diarrhée chronique avec Imodium Sirop.

Ces médicaments sont exclusivement disponibles sur ordonnance médicale et sont les plus efficaces du marché contre la diarrhée. En effet, ils sont souvent utilisés après que le Smecta ou le Questran par exemple n’aient donné aucun résultat.

Remède naturel contre la diarrhée

Voici quelques remèdes naturels qui vous permettront de limiter, voire de soigner votre diarrhée.

Le Smecta naturel

Certains remèdes naturels peuvent également être efficaces pour lutter contre la diarrhée. La version naturelle du Smecta, surtout en raison de sa ressemblance esthétique et gustative est l’eau argileuse.

Versez une cuillère d’argile verte ultra-ventilée dans un verre d’eau et patientez 4 heures si possible avant de la boire. L’argile permettra d’absorber l’eau pour rendre les selles plus fermes. Cependant, cet élément possède également des vertus anti-infectieuses.

Vous pouvez boire jusqu’à 3 verres de ce remède anti diarrhée et si vous ne supportez pas le goût alors avalez jusqu’à 6 gélules de charbon végétal par jour pour les mêmes effets. Attention de ne pas suivre ces deux traitements en même temps.

La tisane aux clous de girofle

Autre remède naturel pour stopper la diarrhée : boire jusqu’à 3 tasses de tisane de clou de girofle par jour. L’huile essentielle de ces végétaux est bienfaisante pour la digestion car elle est riche en eugénol.

Que vous souffriez de diarrhées, de ballonnements, de gaz ou d’une digestion lente, vous pouvez boire de cette tisane aux clous de girofle. Portez à ébullition 3 à 6 clous dans une casserole d’eau pendant 5 minutes puis laissez refroidir. Buvez-en ensuite après chaque repas.

L’homéopathie

Certaines personnes ne se soignent plus que grâce à l’homéopathie, cette forme de médecine exclusivement à base de plantes et de produits naturels. Voici les traitements homéopathiques contre la diarrhée qui sont efficaces :

  • Colocynthis : Pour les diarrhées aiguës, avec des crampes, à début et fin brusques.
  • Croton Tiglium : Pour diarrhées à selles jaunes et aqueuses expulsées en « coup de fusil ». Souvent liée à la prise d’antibiotiques.
  • Argentrum nitricum : Diarrhée provoquée par le stress engendrant des flatulences.
  • Gelsemium : Diarrhée liée au stress mais sans flatulence.

L’ultra-levure

L’ultra levure est un probiotique qui contient un champignon qui restaure la flore intestinale. Le médicament est délivré sans ordonnance médicale et peut être utilisé comme traitement d’appoint d’une diarrhée passagère, même aigüe.

Ce médicament ne peut pas être administré aux enfants de moins de 6 ans. La posologie est généralement d’un ou deux sachets par jour, en fonction de l’importance de la diarrhée. N’hésitez pas à consulter votre médecin.

Que manger en cas de diarrhée ?

Après plusieurs épisodes diarrhéiques, difficile de s’alimenter de nouveau tant la peur d’empirer la situation est présente. Cependant, le corps continue d’avoir besoin d’énergie, d’autant plus que les diarrhées le déshydratent et l’empêchent d’assimiler l’ensemble des nutriments dont il a besoin pour fonctionner correctement.

Que boire ?

Lorsque l’on a la diarrhée, il est important de boire beaucoup d’eau afin d’hydrater le corps. Surtout, ne buvez pas d’alcool car cela pourrait empirer la situation.

De même, contrairement à ce que l’on pourrait croire, boire du coca cola ne permettra pas d’améliorer la digestion, au contraire. L’estomac est déjà fragilisé et devoir digérer un liquide aussi acide et agressif ne le fragilisera que d’autant plus.

Aussi, pendant les épisodes diarrhéiques, la seule boisson recommandée est l’eau. N’hésitez pas à en abuser.

Aliments contre la diarrhée

Il est connu que pendant les épisodes diarrhéiques, il est conseillé de manger du riz afin de « colmater » l’estomac et retrouver des selles plus dures. Cependant, les féculents ne sont pas les seuls aliments qu’il est conseillé de manger lorsque l’on fait caca mou.

Il est également recommandé de manger des légumes cuits contenant peu de fibres comme les carottes, les pommes de terre ou encore les poivrons.

bouteille d'eau

Les fruits aussi sont autorisés, notamment la banane, le pamplemousse ou encore l’ananas ou la clémentine. Les compotes de pomme aident aussi à calmer les diarrhées.

Côté protéines, choisissez des viandes maigres afin d’éviter de surcharger l’estomac en graisses difficiles à digérer. Optez pour du blanc de poulet ou encore des filets de boisson blanc comme le colin. De même, les yaourts sont autorisés, natures de préférence, car ils contiennent des bactéries permettant de reconstituer et d’équilibrer la flore intestinale.

En revanche, éviter les aliments lourds à digérer et notamment le lait qui pourrait empirer la liquidité des selles.

Le meilleur remède contre la gastro entérite !

Après ce petit tour d’horizon, il apparaît que les meilleurs remèdes contre la diarrhée sont les médicaments Imodium lingual et Lopéramide. Ils soignent très rapidement et permettent de retrouver des selles dures, idéal lorsque l’on souffre de gastro-entérite par exemple.

Couplés à des médicaments anti-nauséeux ou vomitifs, ils seront très utiles pour enrayer l’ensemble des symptômes de la maladie. Mais comme le dis le proverbe, mieux vaut prévenir que guérir. Aussi, pour éviter la traditionnelle gastro de début d’année ou de fin d’année, voici 3 gestes importants et facile à mettre en place pour s’en prévenir.

1 – Se laver les mains

Pour éviter d’être contaminé par la gastro-entérite, lavez-vous les mains souvent au cours de la journée, notamment après avoir fréquenté les lieux publics ou serré des mains.

Quand vous rentrez chez vous, éviter de toucher à tout avant de vous laver les mains intensément. Utilisez toujours du savon et faites bien mousser partout : la paume et le dos de la main, entre les doigts, jusqu’au poignet et même sous les ongles.

Faites mousser pendant 10 secondes environ et rincez en maintenant les mains vers le bas. N’oubliez pas ensuite de sécher vos mains avec un tissu ou un papier propre, et non via un appareil soufflant qui vous enverra les bactéries présentes dans l’air sur les mains.

2 – Rabattre la lunette des toilettes

Pour éviter que les bactéries présentes dans la cuvette des toilettes ne soient diffusées dans toute la pièce, pensez à rabattre le couvercle avant de tirer la chasse.

N’oubliez pas ensuite de vous laver les mains et de vous les sécher.

3 – Prendre un maximum de précautions

Si vous partagez les toilettes avec un malade, javellisez la cuvette et le bouton de la chasse le plus souvent possible. Pensez également à désinfecter le robinet, la poignée de porte ou même l’interrupteur de la lumière et tout autre endroit qu’il pourrait infecter.

Autant que possible, laisser le malade utiliser des toilettes « privées » afin de ne pas vous faire contaminer.

4e3e850b72219a6c4d85aa5dddc45179HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Pin It on Pinterest

Share This