Traitement zona

Quel traitement contre le zona pour soigner les symptômes de l'herpès zoster ?
Voir le médicament contre le zona

Le zona est une maladie extrêmement douloureuse qui touche en priorité les personnes de plus de 65 ans.

Elle est provoquée par le réveil du virus de la varicelle qui se sert des nerfs pour atteindre la peau et former de grandes plaques rouges. Des boutons peuvent aussi apparaître. Mais le plus contraignant ce sont les douleurs, les sensations de brulures et les démangeaisons que la maladie provoque.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie et surtout comment la traiter efficacement.

Qu’est-ce qu’un zona ?

Le zona est une maladie infectieuse causée par le réveil du virus de la varicelle appelé « virus varicelle-zona », maladie transmise par le virus Herpès Zoster que l’on appelle également VZV pour Varicella-Zoster-Virus.

Même si l’on a contracté la varicelle en étant très jeune, le virus reste pour toujours dans le corps, sous forme endormie puisque les défenses immunitaires parviennent à lutter contre lui. Cependant, lorsque le corps s’affaiblit, le virus en profite pour se reproduire et se réveiller. C’est alors que les premiers symptômes du zona surviennent :

  • plaques rouges sur la peau
  • sensations de brûlures
  • éruptions cutanées
  • violentes douleurs

En effet, le zona se loge dans les ganglions présents à la sortie de chaque nerf de la colonne vertébrale. Le virus, lorsqu’il s’éveille, se hisse alors le long de ces nerfs, provoquant de fortes douleurs, pour remonter jusqu’à la peau et faire apparaitre des taches rouges et autres éruptions cutanées.

Un zona est-il contagieux ?

La maladie du zona n’est pas contagieuse. Si un proche a le zona, il ne peut pas vous le transmettre de la sorte.

En revanche, à l’origine du zona, on trouve le virus de la varicelle qui est lui très contagieux. En ayant développé un zona, vous êtes donc susceptible de donner le virus de la varicelle à un enfant en contact, ou même à un adulte qui n’a jamais connu la maladie.

Il faut donc être très prudent car si la varicelle est une maladie bénigne aujourd’hui pour les enfants, elle est beaucoup plus dangereuse lorsqu’on la contracte à l’âge adulte.

Un zona dure combien de temps ?

La durée du zona dépend principalement de ce que l’on entend par là.

Les plaques rouges et les boutons disparaissent généralement en 3 ou 4 semaines de traitement. Cependant, les douleurs et sensations de brûlures peuvent durer bien plus longtemps. Il n’y a pas de règle : un patient peut souffrir pendant quelques jours, semaines ou même mois.

Quel traitement contre un zona ?

Pour soigner un zona, la priorité est d’utiliser un antiviral pour limiter la progression du virus dans le corps et permettre au système immunitaire de le vaincre. Mais il existe d’autres types de médicaments qui peuvent être utilisés pour soulager les douleurs par exemple.

L’antiviral Zovirax se présente sous différente forme : crème, comprimés et sirop ainsi il peut soigner aussi bien le zona que les boutons de fièvre selon le format et le dosage.

Zovirax sirop est le médicament qui peut être prescrit pour lutter contre le zona de manière efficace.

Le médicament Zovirax est également disponible sous forme de cachets à avaler, de comprimés solubles ou encore sous forme de crème car il permet, à différente dose, de soigner l’herpès labial (les boutons de fièvres comme indiqué plus haut).

Il existe une version générique de Zovirax, le médicament Aciclovir, qui fonctionne de la même manière.

  • Les analgésiques peuvent aussi être prescrits par les médecins pour permettre de soulager les fortes douleurs qu’entrainent la maladie. Le paracétamol est notamment une molécule efficace.
  • Des corticostéroïdes, comme la cortisone, sont rarement prescrits mais parfois nécessaires, comme lorsque le nerf crânien est atteint par le zona.

Certains produits naturels peuvent aussi être utilisés pour réduire l’apparition des plaques rouges sur la peau, comme ZymaDerm. Cependant ces produits ne permettent ni d’atténuer les douleurs nerveuses, ni de vaincre le virus.

Quels sont les symptômes du zona ?

Au départ, les premiers symptômes du zona ne sont pas très inquiétants car ils se manifestent par une fièvre, de la fatigue et des maux de tête. Des petits picotements sur la peau peuvent toutefois alerter le patient.

Quelques jours après, les symptômes deviennent plus intenses : des plaques rouges apparaissent sur la peau et elles démangent énormément. Elles peuvent également brûler ou faire souffrir intensément.

De petites vésicules blanches peuvent ensuite se former. En quelques semaines elles sécheront, deviendront des croutes, puis tomberont.

Les manifestations de la maladie peuvent ensuite varier car le virus s’achemine par les nerfs. Selon celui qui est concerné, les symptômes peuvent différer.

Les plaques rouges apparaissent en majorité sur le thorax. Cependant, on peut également en trouver dans le dos, sur un bras, une cuisse, le long des côtes… mais toujours sur un seul côté du corps.

Si le zona atteint le nerf crânien, un zona ophtalmique peut alors faire souffrir. C’est le cas de 5 à 15 % des personnes âgées touchées par la maladie.

Dans ce cas, le traitement sera beaucoup plus lourd car le virus atteint le front, les paupières, parfois la conjonctive et la cornée. Les tympans et le conduit auditif peuvent aussi être touchés par cette maladie qui entraine de très vives douleurs.

Un puissant antiviral, de la cortisone ainsi que de la morphine seront alors nécessaires pour venir à bout des douleurs.

Par la suite, un zona ophtalmique peut laisser des séquelles puisque 50 % des patients qui en ont été atteints souffrent de pathologies chroniques de l’œil et parfois même d’une baisse de la vue.

Quelles sont les causes du zona ?

A l’origine du zona on trouve le virus varicelle-zona qui se réactive. S’il se réveille au bout de tant d’années, c’est que le système immunitaire à subit une faiblesse et qu’il n’a pas été en mesure de contenir le virus.

Cela peut résulter d’une maladie qu’il a été difficile de combattre ou simplement d’un stress. De même, le zona se développe particulièrement chez les personnes de plus de 65 ans car les défenses immunitaires s’affaiblissent avec l’âge. Les lympocytes T sont moins nombreux et donc moins enclins à maintenir le virus endormi.

Conseils pour la prévention d’un zona !

Il est désormais possible de se faire vacciner contre le zona afin de ne pas courir le risque de le développer un jour. Ce vaccin est d’autant plus recommandé aux personnes de plus de 65 ans dont les défenses immunitaires, et notamment les lymphocytes T, commencent à décroitre.

Hormis ce vaccin, il n’est pas réellement possible de prévenir l’apparition du zona, si ce n’est de mener une vie saine avec un régime alimentaire équilibré et varié. Cela permettra de garder un système immunitaire efficace et donc d’éviter le réveil du virus.

En outre, mener une vie saine, loin du stress, en dormant suffisamment permettra aussi de vous garder en bonne santé.

7ade3e640b9c7dfc900441fd714b4f0e##############################

Pin It on Pinterest

Share This