Traitement contre l'asthme

Comment soigner l'asthme et traiter les symptômes d'une crise d'astme avec le bon médicament ?
Voir tous les médicaments pour l'asthme

L’asthme est une maladie plutôt courante qu’il convient de bien connaître. En effet, elle peut être grave si elle n’est pas soignée ou si les crises ne sont pas prises en charge assez rapidement.

L’asthme touche toutes les catégories de la population, jeunes enfants comme adolescents, adultes ou personnes âgées. La maladie provoque des difficultés respiratoires qui se déclenchent au départ de manière chronique, suite à un allergène ou à une situation particulière (stress, angoisses, activité physique etc.). Par la suite, l’asthme peut devenir persistant, ce qui est très dangereux.

Voici comment soigner l’asthme et surtout calmer les crises d’asthme qui empêchent de respirer correctement.

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie qui affecte les bronches et qui provoque des difficultés respiratoires chroniques chez les patients qui en sont atteints. Lors des crises, plusieurs mécanismes agissent de concert et entrainent des difficultés à inspirer et expirer l’air des poumons chez le malade.

  • Le muscle bronchique, se trouvant autour des poumons, se contracte et empêche l’air de passer correctement entre les alvéoles pulmonaires et les vaisseaux sanguins. Cela s’appelle la bronchoconstriction.
  • De même, la paroi des bronches s’épaissit, une réaction qui ne facilite pas non plus le passage de l’air. C’est l’œdème.
  • Enfin, la paroi interne produit des mucosités : c’est l’hypersécrétion.
inhalateur asthme

C’est trois mécanismes empêchent donc le malade de respirer normalement. En effet, chez les sujets sains, l’air inspiré par le nez ou la bouche passe par la trachée, les bronches pour terminer dans les poumons. Au niveau des alvéoles pulmonaires, l’oxygène passe dans le sang tandis que le dioxyde de carbone passe dans les alvéoles pour pouvoir être expulsé à l’expiration.

Ce transfert ne se fait pas correctement chez les patients lors des crises d’asthme. Ils ressentent donc une sensation d’oppression et parfois même d’étouffement qui peut être grave.

En effet, leur corps sur-réagit à un allergène ou une situation par exemple. Il produit en quantité des molécules chimiques censées combattre la menace, mais qui augmentent en fait drastiquement l’inflammation des bronches.

Il est donc nécessaire de bien connaître l’asthme pour pouvoir le combattre précisément. Il faut traiter l’asthme avec un traitement de fond mais aussi des médicaments qui permettent de soulager les symptômes des patients en seulement quelques minutes lorsqu’ils sont en pleine crise.

Quels sont les symptômes de l’asthme ?

Les symptômes de l’asthme peuvent être chroniques ou bien persistants. Ils sont généralement déclenchés par des situations précises, comme une activité physique, ou par un allergène, comme le pollen, les poils de chats etc.

Généralement, ces symptômes sont plus marqués la nuit ainsi qu’au réveil. Voici une liste des plus courants :

  • Difficultés respiratoires
  • Essoufflements
  • Respiration sifflante
  • Sensation d’oppression thoracique
  • Toux sèche

Lors de crises graves, ces symptômes peuvent également persister et devenir plus intenses. Selon les situations, il est parfois inévitable d’appeler les secours en composant le 15 afin d’éviter le pire.

Les crises d’asthme importantes peuvent se traduire par :

  • Des sueurs
  • Une augmentation du rythme cardiaque
  • Des difficultés à parler ou à tousser
  • Un stress accru
  • Une agitation et une confusion (surtout pour les enfants)
  • Les doigts et les lèvres qui deviennent bleus, preuve que le corps est en manque d’oxygène
  • Des somnolences ou pertes de connaissance
  • Les médicaments habituellement utilisés ne fonctionnent pas

Dans ces cas de crise d’asthme majeur, il est important de contacter au plus vite les secours afin que le patient soit traité par des professionnels et mis sous surveillance par la suite.

Aussi, tous les symptômes cités plus haut ne sont pas forcément tous ressentis par un asthmatique. Parfois, une toux persistante sèche peut aussi être le signe de l’asthme.

asthme symptomes

Quel traitement contre l’asthme ?

L’asthme est une maladie qu’il n’est pas encore possible de soigner de manière définitive. Cependant, il existe de nombreux traitements de fond permettant de traiter la maladie, mais aussi des médicaments à action rapide afin de calmer directement les crises et de les prévenir.

Médicament contre l’asthme

Le traitement de fond est celui qui sera le plus efficace contre l’asthme sur le long terme. Ces médicaments contiennent généralement une substance active, la fluticasone, permettant de limiter les inflammations.

C’est par exemple le cas des médicaments contre l’asthme Flixotide 50 (ou 100, 125, 250 ou 500 mcg) et Seretide 500 (ou 250, 125, 100 ou 50 mcg) qui en contiennent. Ils possèdent un corticoïde qui permet d’empêcher la libération des molécules responsables de l’inflammation afin de calmer les bronches.

En outre, Seretide est un médicament qui possède une double action contre l’asthme puisqu’il inclut également à sa formule un autre agent, le salmétérol, qui permet de dilater les bronches lorsque le produit est pris pendant une crise. Il est donc doublement efficace.

Enfin, il existe également des médicaments très utiles pour prévenir les crises ou bien les dissiper en quelques minutes, comme Airomir autohaler et Ventoline 100 ou encore sa version générique Salbutamol Ventoline.

La force de ces médicaments est qu’ils contiennent tous 3 du salbutamol sulfate, une substance active qui permet de détendre le muscle thoracique lorsqu’il est contracté en pleine crise. En 5 minutes à peine, le muscle est relâché et le patient peut à nouveau respirer normalement.

Ces médicaments ont une efficacité de 3 ou 4 heures environ ce qui permet d’être à l’abri des crises d’asthme pendant une bonne partie de la journée avant de devoir les réutiliser.

Les produits contre l’asthme sont disponibles en :

  • Cachets
  • Inhalateur
  • Aérosol

Soigner l’asthme naturellement

Certaines personnes préfèrent utiliser des méthodes naturelles pour soigner l’asthme et atténuer ses symptômes. Pour cela les méthodes les plus connues et employées sont :

  • L’homéopathie
  • Les huiles essentielles

En homéopathie aussi il y a deux moyens de soigner l’asthme :

  • En utilisant un traitement de fond,
  • En utilisant un médicament homéopathique destiné à soigner une crise chronique.

Ethyl sulfur dichoratum 5 CH est par exemple à utiliser pour prévenir les crises d’asthme. Il suffit de prendre 2 granules 3 fois par jour pour permettre au muscle thoracique de ne pas se crisper et ainsi laisser le passage de l’air libre.

De même, il existe des remèdes plus spécifiques par exemple, contre l’asthme et son symptôme de la toux. Il faudra prendre Antimonium tartaricum 9 CH si la toux est grasse ou Drosera si des quintes interviennent durant la nuit.

Enfin, parmi la multitude de remèdes homéopathiques, il y a aussi des granules pour les crises plus graves qui privent d’oxygène les malades en les faisant devenir bleus. Dans ce cas-là, c’est Cuprum metallicum 5 CH qu’il faut utiliser au rythme de 2 granules 3 fois par jour. En revanche, cela n’empêche pas de contacter les urgences en cas de crise grave et si le patient s’étouffe.

Pour ce qui est des huiles essentielles, les plus efficaces contre l’asthme en inspiration sont l’huile essentielle de myrte verte et l’huile essentielle de cyprès.

Cependant, il convient de rester prudent car certaines huiles essentielles peuvent au contraire provoquer l’asthme chez les personnes sensibles. Par exemple, ces patients-là devront éviter à tout prix l’huile essentielle d’eucalyptus.

Remède de grand-mère contre l’asthme

Les grands-mères possèdent toujours de nombreux remèdes pour lutter contre les maladies. Pour l’asthme, c’est l’ail qui semble être l’un des remèdes les plus efficaces.

Il suffit de faire bouillir 10 à 12 gousses d’ail dans un verre de lait et de boire la mixture plusieurs fois au cours de la journée car l’ail permettrait aux poumons de se détendre.

Cependant, les remèdes de grand-mère contre l’asthme sont très nombreux avec plus ou moins d’efficacité. L’un d’eux conseille de faire une cure d’œufs de caille afin de se débarrasser des allergies, de l’eczéma, du psoriasis ou encore de l’asthme, toutes ces maladies pouvant être déclenchées par un allergène.

Que faire en cas de crise d’asthme ?

Pour traiter une crise d’asthme au plus vite et se libérer des difficultés respiratoires, il convient de connaître les bons gestes, que l’on soit ou non en possession d’un médicament antiasthmatique.

r

crise d'asthme

Avec Ventoline ou équivalent

Si vous sentez qu’une crise d’asthme approche ou bien que vous commencez à tousser et/ou vous sentir oppressé, il faut utiliser votre Ventoline ou bien le médicament antiasthmatique que vous possédez.

Pour la plupart des inhalateurs et aérosols, il faut agiter le médicament avant de l’utiliser. Soulevez le levier jusqu’à entendre un « clic » et expirez tout l’air contenu dans vos poumons.

Ensuite, placez votre bouche à l’ouverture de l’inhalateur de manière à ce que l’air ne puis pas sortir. Inspirez profondément et fortement et gardez cet air environ 10 à 15 secondes avant d’expirer lentement et de reprendre une respiration normale.

Vous pouvez alors vous calmer, vous asseoir ou vous allonger dans un coin, le médicament devrait faire effet dans les 5 minutes. Suivant la posologie du produit utilisé vous pouvez prendre deux bouffées.

Si ce n’est pas le cas et que la crise d’asthme ne semble pas passer, demander à quelqu’un de rester avec vous et d’appeler les secours en composant le 15 ou le 18 le cas échéant.

Sans Ventoline et équivalent

Si vous faites une crise d’asthme mais que vous n’avez pas de médicament sur vous, pas de panique. Commencez par vous relaxer et respirer lentement. Inutile de vous angoisser, cela ne ferait qu’aggraver les symptômes et les difficultés respiratoires.

Si vous êtes chez vous, faites couler de l’eau bien chaude dans votre salle de bain et respirez les vapeurs. Cet air chaud devrait vous calmer et détendre le muscle thoracique, tout en ouvrant les alvéoles pulmonaires.

Si vous sentez que la crise ne va pas passer, appelez vous-même les urgences ou demandez à quelqu’un de le faire pour vous et de rester le temps que les secours arrivent.

Quand aller aux urgences ?

Les crises d’asthme ne sont pas toujours graves mais elles peuvent le devenir. En effet, selon les situations, il est impératif de se rendre aux urgences car les symptômes habituels peuvent dégénérer.

En effet, les difficultés respiratoires et la toux du départ peuvent se transformer en sueurs et en augmentation du rythme cardiaque, surtout lorsque le stress et l’angoisse viennent agrémenter la situation.

Si vous avez utilisé vos médicaments habituels et qu’après 10 minutes ils n’ont toujours pas fait effet, si le patient devient bleu au niveau des extrémités, qu’il est en sueur ou qu’il tend à perdre connaissance, il est impératif de composer le 15 ou bien le 18. Les secours sauront vous guider le temps qu’ils arrivent mais surtout ils pourront faire les premiers gestes pour l’aider à respirer.

Enfin, ils l’emmèneront à l’hôpital afin de lui apporter des soins complémentaires et le surveiller afin de déterminer un traitement adapté aux crises.

Il ne faut pas lésiner sur les symptômes de l’asthme lorsqu’ils s’aggravent. En effet, même si c’est une situation rare, il est possible de mourir des suites d’une crise d’asthme.

5affd409e2618b95363a468060b5be04```````````

Pin It on Pinterest

Share This