Traitement pour perte de cheveux

Produits pour traiter la perte de cheveux

Article rédigé par .

Coline Lopes

Rédactrice bien-être et santé

Même en étant jeune, perdre ses cheveux est un processus totalement normal du corps, au même titre qu’avoir des poils qui tombent ou bien laisser des cellules de peau morte partout où l’on passe. Le corps se régénère sans cesse et la chute des cheveux fait partie de l’évolution quelque soit son âge.

D’ailleurs, lorsqu’un cheveu tombe, cela signifie qu’il était en fait mort depuis 2 mois environ, alors sans regret !

Cependant, il arrive que la perte des cheveux se fasse plus importante et qu’ils chutent carrément par plaques ou par poignées. Et le problème majeur vient du fait que la repousse n’est plus aussi fréquente qu’avant !

Dans ce cas là, on se rend bien compte que ce n’est plus normal et il faut alors réagir rapidement lorsque c’est possible pour ne pas devenir totalement chauve.

Quand ses cheveux commencent à tomber, qu’ils perdent en volume ou bien qu’ils deviennent ternes, c’est un moment très difficile à gérer, autant pour les hommes que pour les femmes.

Il est recommandé d’agir au plus vite contre cette perte de cheveux car plus le problème est traité tardivement, plus il sera difficile de retrouver une belle chevelure.

Comment savoir si je perds mes cheveux anormalement ?

Si vous avez l’impression de perdre plus de cheveux qu’à l’accoutumée, il y a 2 manières de savoir si un problème important dont il faudra s’occuper :

  • Le test de traction
  • Le trichogramme

Le test de traction permet d’auto évaluer la chute des cheveux sur le temps et à différents endroits du crâne.

La perte de cheveux devient anormale à partir de 150 cheveux perdus par jour durant plusieurs semaines !

Pincez une mèche de cheveux entre l’index et le pouce sur le devant, sur l’arrière et sur le coté de la tête, régulièrement sur cheveux sales.

Le trichogramme est lui un test réalisé par un professionnel. Une trentaine de cheveux est examinée au microscope pour déterminer s’ils sont affaiblis et si l’alopécie guette.

Si vous voyez que le nombre de cheveux qui tombent augmente de semaines en semaines, alors il est temps de s’occuper de cette chute des cheveux.

La perte de cheveux chez la femme

La femme subit de nombreux changements hormonaux au cours de sa vie, ce qui implique souvent la chute de ses cheveux.

Après une grossesse par exemple, la production des œstrogènes chute et cette hormone qui permettait aux cheveux de vivre plus longtemps retrouve un taux normal. En conséquence, à la fin de l’allaitement ou directement à l’arrivée de bébé, les cheveux tombent par poignées.

L’utilisation de produits riches en kératine en application locale aide beaucoup les jeunes mamans à freiner la perte de leur chevelure. De même, combinée à une prise de compléments alimentaires, la chute des cheveux est rapidement endiguée.

De même, vers 50 ans, les femmes connaissent un nouveau bouleversement hormonal avec la ménopause. Le taux d’œstrogènes et d’androgènes change et le corps de la femme se masculinise. Elle commence à voir sa chevelure ternir, s’affiner et perdre en volume.

Nombreuses sont celles touchées par une alopécie androgénétique en vieillissant, impliquant une perte importante des cheveux.

Les compléments alimentaires et les soins capillaires sont primordiaux dans ce cas-là, même s’il est difficile de stopper une alopécie hormonale. Un gynécologue peut cependant prescrire des hormones pour tenter d’inverser le processus mais c’est un traitement très régulier à prendre, au même titre que la pilule contraceptive.

femme qui perd ses cheveux

La perte de cheveux chez l’homme

Dans 90 % des cas, la chute des cheveux chez l’homme est causée par une alopécie androgénétique héréditaire. Un homme sur deux est d’ailleurs touché par la calvitie.

Là encore, il faut traiter la chute des cheveux au plus tôt pour espérer stopper le processus. Il convient d’être observateur car la calvitie peut débuter dès l’âge de 20 ans !

L’utilisation de soins à la kératine, de compléments alimentaires et de nombreux massages crâniens peuvent aider à endiguer la chute.

Un médicament existe également pour contrer la perte des cheveux chez l’homme mais encore faut-il le prendre suffisamment tôt pour que cela fonctionne.

homme qui perd ses cheveux

Pourquoi je perds mes cheveux ?

« Pourquoi je perds mes cheveux ? » l’une des questions les plus emplies d’angoisse qu’il puisse exister. Un beau matin vous réalisez que vous perdez beaucoup trop vos cheveux par rapport à d’habitude et vous commencez à vous poser des questions du style :

  • Pourquoi je perds mes cheveux par poignée, par touffe, avec le bulbe ?
  • Pourquoi je perds mes cheveux quand je les lave ?
  • Mon cuir chevelu me gratte et je perds mes cheveux, est-ce lié ?
  • Pourquoi je perds mes cheveux sur le devant ?

Bref, au secours, je perds mes cheveux … Expliquez moi pourquoi et que faire.

Que ce soit pour les femmes ou pour les hommes, perdre ses cheveux n’est jamais un moment agréable à passer, d’autant que l’on se demande constamment : « mais quand est-ce que ça va bien finir ? ». Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de la perte des cheveux chez les femmes et les hommes, en voici les 3 principales causes.

pourquoi je perds mes cheveux homme

1 – Je perds mes cheveux à cause d’une alimentation peu équilibrée

Lorsque le corps subit des carences, il est n’est plus capable d’assurer correctement toutes les fonctions qui lui incombent. Il fait alors le choix de préserver les fonctions les plus vitales et la pousse des cheveux n’en fait pas partie.

Les cheveux perdent alors de leur éclat et de leur volume. Puis, ils commencent à tomber de manière diffuse et importante, assez pour que vous ne remarquiez plus que ça.

Si l’on ne fait rien, la chute des cheveux ne cessera pas et l’on pourra bientôt apercevoir votre crâne.

La solution face à une chute des cheveux due à une mauvaise alimentation est de commencer par faire une prise de sang afin d’évaluer les carences dont le corps souffre. Généralement, la chute des cheveux est liée à un manque de fer et/ou de zinc.

Ensuite, en reprenant une alimentation saine incorporant un peu de tout, les cheveux recommenceront à pousser normalement, surtout s’ils sont aidés par des compléments alimentaires ou bien de la levure de bière.

2 – Je perds mes cheveux à cause d’un gros stress

Le corps reflète parfois très bien ce que l’on ressent à l’intérieur et le manifeste de différentes façons. La chute des cheveux en fait partie.

Après un gros stress ou bien une période émotionnellement compliquée, il n’est pas rare de voir ses cheveux tomber de manière très abondante, voire par poignées.

Si cela est très angoissant car on ne fait pas tout de suite le lien avec le facteur stress – les cheveux tombent environ 2 mois après le déclencheur – il est important de prendre tout de suite la perte des cheveux au sérieux afin d’éviter que cela n’empire et ne finisse en pelade.

La pratique d’un sport peut aider à évacuer un stress et donc à calmer la chute des cheveux. Cependant, la solution la plus efficace est de se supplémenter et de faire attention à soi.

Le massage du cuir chevelu est recommandé. En effet, il permet de réactiver la circulation du sang et donc d’amener les éléments nutritifs à la racine des cheveux.

L’utilisation de l’huile de ricin en masque est également une bonne solution. Cette huile très épaisse booste la pousse des cheveux et les rend plus fort. Appliquée dès la racine, elle est très efficace dès lors que l’on chauffe le crâne, en emballant les cheveux de papier cellophane par exemple.

3 – Je perds mes cheveux à cause d’un mauvais entretien

Si l’on ne traite pas soigneusement ses cheveux, on en paie les conséquences.

L’utilisation répétée de produits agressifs pour le cuir chevelu, celle des objets chauffants comme le sèche-cheveux ou bien les fers à lisser par exemple, abime les cheveux et les fait mourir prématurément.

De même, le port trop fréquent d’un couvre chef comme un bonnet, un chapeau ou un foulard étouffe également les cheveux, frotte le cuir chevelu et entraine une perte précoce des cheveux.

Solution 1 – Les produits naturels

Les solutions naturelles sont les plus plébiscitées lorsque l’on souhaite traiter la chute de ses cheveux. En effet, elles sont efficaces, peu invasives et ne présentent pas d’effets secondaires. De plus, ce sont aussi les plus accessibles.

Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires pour les cheveux, comme notamment le complément alimentaire TRX2, sont généralement composés d’éléments naturels destinés à fortifier le bulbe pileux et donc à accélérer la pousse ou bien à freiner la chute de la chevelure.

Ils peuvent être composés de protéines, d’acides aminés, de vitamines, d’oligoéléments, d’acides gras non saturés… autant d’éléments nécessaires au corps pour synthétiser des cheveux forts en bonne santé.

trx2

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des concentrés de pouvoirs des plantes. Certaines font des miracles pour la pousse des cheveux, que ce soit en agissant sur la circulation sanguine ou bien en apportant les éléments nécessaires à la synthétisation de cheveux forts.

Les huiles essentielles les plus efficaces concernant la chute des cheveux sont les huiles essentielles d’arbre à thé, de sauge ou encore de laurier. Cette dernière fait très bien pousser les cheveux.

Très puissantes, elles ne peuvent pas être appliquées directement sur le cuir chevelu au risque de provoquer des allergies. Quelques gouttes doivent être mélangées à une huile végétale bénéfique pour les cheveux, comme l’huile de ricin ou de coco par exemple, ou bien à de l’hydrolat.

Ensuite, la solution peut être appliquée localement sur le cuir chevelu tout en procédant à un massage. Si le processus est effectué toutes les semaines, au bout d’un mois déjà les premiers résultats seront visibles.

Les remèdes maison

Si l’on ne désire pas dépenser d’argent pour stimuler la pousse des cheveux ou endiguer la perte de sa chevelure, certains gestes simples peuvent aider. Ce ne sont pas les plus efficaces mais ils sont bénéfiques en combinaison avec un traitement.

Le premier remède maison pour éviter de perdre ses cheveux est de mener une vie saine, avec un régime alimentaire équilibré afin de ne présenter aucune carence qui pourrait provoquer la chute des cheveux.

De même, la pratique d’un sport régulier est un bon moyen d’évacuer le stress et donc d’éviter une perte des cheveux liée à une grosse fatigue ou a un état psychologique faible. Il ne faut jamais sous estimer l’effet du sport sur le corps et le mental.

Enfin, pour agir directement sur la pousse des cheveux, il est recommandé de se masser la tête avec la pulpe des doigts, de manière douce et intense. Si le processus est souvent répété, la circulation sanguine sera stimulée ce qui aidera à la pousse des cheveux.

Attention à pratiquer le massage crânien en douceur et sans les ongles pour ne pas que ce soit douloureux et pour ne pas stimuler a production de sébum. De même, pour améliorer le processus, effectuez ce massage tête en bas.

Les shampoings et lotions

Certains shampoings spécialisés sont également très efficaces pour stopper la chute des cheveux.

Quelques uns agissent sur le cuir chevelu en le nettoyant profondément et en traitant les excès de sébum à l’origine des calvities dues aux alopécies séborrhéiques, chez les hommes ainsi que chez les femmes ménopausées.

C’est par exemple le cas du shampoing bio-purificateur Foligain qui traite directement les excès de sébum ainsi que ceux de l’hormone responsable de la calvitie chez 95% des hommes. De même, le shampoing Revita renforce la vitalité des cheveux tout en stimulant la croissance.

En combinant les produits, la thérapie Revivogen lotion et shampoing offre un traitement optimal et très efficace contre la perte des cheveux !

D’autres shampoings de soins, comme la mousse de Foligain, stimulent efficacement la repousse des cheveux. Foligain contient notamment du minoxidil, la molécule la plus efficace pour lutter contre le début des calvities chez les hommes.

shampoing anti chute homme

Solution 2 – Les traitements médicaux

Parfois, des traitements médicaux peuvent permettre d’accélérer la pousse des cheveux, ou au moins d’en empêcher la chute. On en trouve sans ordonnance mais on trouve aussi des médicaments délivrés sur ordre d’un spécialiste.

propecia finasteride 1mg

Avec ordonnance

Les comprimés Propecia sont un traitement anti chute des cheveux délivrés exclusivement sur ordonnance.

En effet, ce médicament contenant du finastéride agit efficacement sur la pousse des cheveux et les empêche également de tomber, mais il compte des effets secondaires propre à la gente féminine.

Si ces derniers n’ont pas été prouvés à long terme, il est par exemple interdit aux femmes enceintes car il provoque des malformations sur les fœtus mâles.

Sans ordonnance

Le minoxidil est un médicament utilisé par les personnes présentant des problèmes vasculaires. En effet, la molécule qu’il contient permet de dilater les vaisseaux sanguins.

C’est également grâce à cette propriété que l’on a découvert que le minoxidil était un traitement qui permettait de faire pousser les cheveux et la pilosité. Les vaisseaux du cuir chevelu sont plus dilatés et les éléments permettant de synthétiser les cheveux arrivent plus facilement à destination.

C’est le médicament le plus utilisé par les hommes qui souhaitent ralentir leur calvitie. Cependant, ce traitement anti chute n’est efficace que s’il est pris suffisamment tôt, entre les stades 1 et 4 de l’alopécie androgénétique.

foligain p5 minoxidil 5

Solution 3 – Les appareils

Les dernières avancées pour faire pousser les cheveux sont passées par la fabrication d’appareils permettant de booster la croissance capillaire. Il s’avère que la technologie laser est efficace pour faire pousser les cheveux.

Le casque laser

Le casque laser est un appareil dont les résultats ont été prouvés cliniquement, notamment pour le casque iGrow ainsi que le casque laser Theradome avec pour référence LH80 Pro. La technologie de ce dernier permet de faire pousser les cheveux plus rapidement et plus beaux en 20 minutes d’utilisation par semaine seulement. Les premiers résultats sont visibles au bout de 4 semaines.

Les 80 lasers qui le composent stimulent la pousse des cheveux, bien que le traitement soit sans aucune douleur. Le traitement par casque laser est particulièrement adapté aux alopécies androgénétiques des hommes et des femmes ménopausées.

igrow fonctionnement

Choisir le casque laser Theradome ou iGrow ?

Les casques laser Theradome comme iGrow, destiné à l’arrêt de la perte des cheveux et à l’accélération de la pousse des cheveux, sont très performants et il est possible de se demander lequel choisir.

Le casque laser Theradome a été le premier casque de ce genre à être autorisé à être vendu par l’autorité de régulation des médicaments Américaine, la FDA. Son efficacité n’est donc plus à prouver, d’autant qu’il utilise la même technologie que iGrow.

Son mode d’utilisation est toutefois un peu différent puisqu’il n’est à utiliser que 20 minutes par semaine, contre 2 fois 20 minutes pour le casque iGrow.

Cependant, celui-ci ne dispose pas d’écouteurs intégrés et n’est pas ajustable. Et surtout il coute 200 euros de plus que le casque laser iGrow pour des résultats similaires.

Consultez notre test sur le casque iGrow ainsi que celui sur le casque laser Theradome pour vous faire un avis plus précis à leur sujet et ainsi choisir celui qui vous conviendrait le mieux.

Le peigne laser

La technologie du laser a également été appliquée à un peigne pour stimuler la pousse des cheveux.

Comme pour le casque laser Theradome LH80 Pro, plus de 90% des utilisateurs du peigne laser HairMax sont satisfaits des résultats et remarquent une vraie amélioration de la qualité et de la quantité de leurs cheveux.

Les résultats du peigne laser sont prouvés cliniquement : les lasers permettent de stimuler le cuir chevelu à la pousse de nouveaux follicules pileux, stoppant par la même la perte des cheveux et le début de l’alopécie.

hairmax lasercomb advanced 7

Solution 4 – La greffe de cheveux

La greffe est la solution ultime pour en finir avec la chute des cheveux. Elle est à considérer en dernier recours lorsque la calvitie est bien avancée.

La greffe de cheveux consiste à retirer des follicules pileux fonctionnels et sains sur une autre partie du crâne pour venir les implanter dans les zones devenues imberbes.

L’avantage de la greffe des cheveux c’est que l’on implante ses propres cheveux qui seront ensuite capables de pousser, exactement comme si c’était naturel.

Cependant, c’est une intervention chirurgicale qui a un coût et que tout le monde ne peut pas s’offrir.

Que l’on souhaite se tourner vers des remèdes naturels de grand-mère ou que l’on envisage les moyens les plus drastiques pour retrouver ses cheveux comme la greffe, voici donc les 4 solutions pour traiter la perte des cheveux !

Quelles sont les causes de la perte des cheveux ?

Tous les jours, nous perdons des dizaines de cheveux, ce qui est totalement normal. Cependant, il peut arriver qu’à une période de sa vie on connaisse une chute plus abondante de sa chevelure. Les causes peuvent être diverses : choc émotionnel, bouleversement hormonal ou simple début de calvitie.

Comme les cellules de la peau, les cheveux se renouvellent sans cesse, à un rythme plus long toute fois. Chez la femme, un cheveu vit entre 4 et 6 ans tandis que les cheveux des hommes ont une durée de vie normale de 3 ans environ. Au cours de son cycle, le cheveu passe par 4 étapes différentes :

La phase anagène

C’est la phase de croissance du cheveu durant laquelle il est en parfaite santé. Selon le sexe, cette phase où la kératine est constante dure de 3 à 5 ans. Le cheveu est bien installé en racine et remplit entièrement le follicule pileux.

La phase catagène :

Cette très courte phase est en fait la mort du cheveu. Pendant 15 à 20 jours, le cheveu perd de sa vitalité et cesse de croitre. Il ne tombe pas encore mais se détache tout doucement du follicule en remontant vers la racine.

La phase télogène 

Pendant cette phase qui dure 2 à 3 mois, un nouveau cheveu se crée dans le même follicule pileux que le précédent. Ce dernier est définitivement mort mais se trouve encore sur la tête. Dès que le nouveau cheveu sera assez grand, l’ancien sera poussé vers la sortie et tombera.

La chute du cheveu

C’est la dernière phase. Le nouveau cheveu est maintenant assez long pour pousser vers la sortie le cheveu mort. Ce dernier se décroche et tombe. C’est à ce moment-là que nous remarquons que nos cheveux tombent, pourtant cela fait déjà 2 ou 3 mois que le cheveu ne croit plus. Après la chute, le nouveau cheveu recommence un cycle anagène et ainsi de suite.

Pour un follicule pileux, le nombre de cycles prédéfinis génétiquement est d’environ 25 ou 30. Cela signifie qu’un même follicule peut faire pousser 25 ou 30 cheveux différents au cours d’une vie.

cycle de vie d'un cheveu

La perte de cheveux androgénétique

La perte de cheveux androgénétique est la principale cause de la chute des cheveux chez les hommes ainsi que chez les femmes ménopausées.

Environ la moitié des hommes seront touchés à 50 ans par une calvitie androgénétique car c’est héréditaire. A un moment de leur vie, les hommes produisent trop d’hormones mâles, les androgènes, qui accélèrent le cycle de vie du cheveu.

Ces derniers se renouvellent et vieillissent plus vite. Chaque cheveu qui tombe est remplacé par un moins fort et moins épais que le précédent. Cela mène rapidement à la mort complète du follicule pileux et donc à la calvitie.

Pour les femmes ménopausées c’est différent, bien que ce soit encore cette hormone androgène qui soit en cause. En effet, même si c’est une hormone masculine, elle est aussi sécrétée chez la femme.

A la ménopause, autour de la cinquantaine, les ovaires qui produisaient l’hormone femelle, l’œstrogène, cessent de fonctionner alors que les androgènes continuent d’être produites. Le ratio des hormones change donc dans le sang de la femme et les androgènes prennent le pas puisqu’elles sont plus nombreuses.

Le corps de la femme tant à se masculiniser et l’hormone mâle a le même effet sur les cheveux : elle accélère leur cycle de vie. La chevelure s’appauvrit, elle devient terne et la perte des cheveux devient alors plus importante chez la femme également. Elle aussi peut alors être touchée par l’alopécie androgénétique.

La perte de cheveux non androgénétique

La perte de cheveux non androgénétique se produisant de manière diffuse et continue s’appelle un effluvium télogène.

Cela correspond en fait à la chute de nombreux cheveux, tous morts en même temps. Cette phase est courte par définition : 3 ou 4 mois maximum. Elle est due à un évènement précis survenu 2 ou 3 mois avant le début de cette grosse chute des cheveux.

Voici quelques causes pouvant expliquer une perte de cheveux non androgénétique.

Un bouleversement hormonal chez la femme

Après une grossesse ou bien l’arrêt d’un contraceptif œstroprogestatif, le taux des œstrogènes dans le sang chute de manière radicale, alors que cette hormone permettait aux cheveux de pousser plus rapidement, plus nombreux et de vivre également plus longtemps.

Deux mois après la fin de la production d’œstrogènes en grande quantité, de nombreux cheveux tombent tous en même temps car ils sont morts deux mois auparavant. Cela est un processus normal qui ne dure pas mais qui peut être effrayant.

Un changement de saison

Les intersaisons, et surtout l’automne, sont généralement des périodes où les cheveux tombent plus qu’à l’accoutumée.

Cela peut venir d’un changement alimentaire, d’un changement de rythme de vie, d’ensoleillement… mais c’est tout à fait normal, autant chez l’homme que chez la femme.

Une opération chirurgicale avec anesthésie

L’anesthésie n’est pas un produit à prendre à la légère. S’il permet d’endormir pour une opération chirurgicale, il est possible qu’il ait aussi des répercutions quelques mois après, surtout si l’anesthésie à duré longtemps.

Il n’est donc pas rare que deux mois après une intervention de nombreux cheveux tombent tous en même temps.

Une maladie infectieuse provoquant une forte fièvre

Lorsque le corps est malade et infecté, il doit se défendre puissamment pour venir à bout du mal qui l’empêche de fonctionner correctement. Aussi, toute son énergie est concentrée dans la lutte contre l’infection et il fait le choix des priorités.

Si la fièvre a été forte et que la maladie a été intense, il se peut que deux mois après les cheveux tombent car ils n’auront pas eu tous les éléments dont ils avaient alors besoin pour continuer de vivre.

Un choc émotionnel

Les chocs émotionnels et affectifs peuvent également être la cause de la chute des cheveux. Le corps somatise ce qu’il se passe dans l’esprit et, deux mois après l’événement, les cheveux tombent tous en même temps.

Cela peut être inquiétant mais ne dure généralement pas plus de 4 mois.

Sources

mattis Phasellus accumsan consectetur dolor non Aliquam

Pin It on Pinterest

Share This