Une dent de sagesse peut porter souvent à la confusion, car malgré ce nom, elle peut engendrer des problèmes chez un individu et notamment des douleurs. Leur apparition à l’âge adulte d’une personne peut causer des maux, elles peuvent facilement s’infecter également et on procède souvent à leur retrait. Dans cet article, on vous expliquera ce qu’il faut faire pour chaque problème causé par une dent de sagesse.

Pourquoi une dent de sagesse peut provoquer des douleurs ?

En général, une dent de sagesse va se manifester à l’âge situé entre 18 et 20 ans. Elles ont une autre appellation : les troisièmes molaires, c’est au fond de votre bouche qu’elles peuvent se trouver et sont quatre au total.

Pousser à l’intérieur de votre bouche peut déclencher des douleurs très insupportables dans certains cas. Une fois qu’elles sont là (sorties complètement), elles sont plus susceptibles d’être infectées ou d’engendrer des caries.

Douleur engendrée par la pousse d’une dent de sagesse

Quand une dent de sagesse pousse, cela veut dire qu’elle est en plein croissance, une telle dent sur le point de sortir se traduit par les symptômes suivants :

  • Une gencive rouge ;

  • sensible ;

  • et dans certains cas gonflée.

Le côté de la mâchoire duquel pousse la dent peut être douloureux également. Il se peut que vous ayez de la fièvre aussi. Si la dent de sagesse est mal positionnée ou si elle ne pousse pas dans la bonne direction, des douleurs importantes peuvent se faire sentir. Pour une dent de sagesse, les douleurs ne sont présentes que lorsque la dent pousse, cela dit, il ne faut pas confondre avec les douleurs qui arrivent quand on a une dent infectée.

Comment détecter une infection des dents de sagesse ?

Il y a certaines mesures que vous pouvez prendre sans consultation de médecin quand une dent de sagesse s’infecte ou qu’elle vous fait mal. Pensez à réaliser des bains de bouche avec de l’eau tiède et légèrement salée ou avec un bain de bouche vendu en pharmacie et antiseptique. Vous pouvez mettre un clou de girofle dans votre bouche et le mâcher.

Prenez un paracétamol, optez pour du Doliprane par exemple dès que les douleurs commencent à se faire sentir à cause de la pousse de votre dent de sagesse. À présent, on va parler d’une chose que vous pouvez faire, mais en consultant d’abord votre médecin, c’est de prendre des anti-inflammatoires, la consultation est impérative car ce type de médicaments est contre-indiqué quand vous souffrez d’une infection.

Maintenant, ce qu’il vous reste à faire si rien de ce qui vient d’être dit ne marche est de rapidement penser à prendre un rendez-vous chez un dentiste pour consulter, il pourra alors vérifier si vos dents de sagesse poussent de manière correcte ou s’il s’agit d’une carie qu’il faudra traiter le plus vite possible. Dans le cas où vous êtes une femme enceinte, consultez votre médecin, rien ne vous empêche d’avoir des soins dentaires.

Se faire enlever ses dents de sagesse : que faire pour contrer la douleur ?

Parfois, les dents de sagesse qui ne poussent pas de manière correcte peuvent affecter un traitement orthodontique, ce qui amène le dentiste à vous extraire ces dents, des douleurs peuvent apparaître après la fin de l’anesthésie. Dans un premier temps, dès que vous achetez les médicaments prescrits par votre médecin, commencez à en prendre et n’attendez pas que les douleurs commencent pour le faire.

De la glace est à appliquer à l’endroit où vous avez mal de l’extérieur, c’est-à-dire, sur votre joue. Ne mangez pas chaud et prenez de préférence que des liquides. Pour ne pas retarder la cicatrisation, évitez :

  • Le tabac ;

  • l’alcool ;

  • et tous les aliments acides.

Voilà, à présent, vous savez tout ce qu’il faut faire pour calmer les douleurs des dents de sagesse et ce qu’il faut faire après leur extraction.

;;;;;;;;